Pensez à vous inscrire à notre newsletter pour rester en contact !

vendredi 24 novembre 2017

Aborder le père Noël - quand "laisser croire" n'est pas "faire croire"

En devenant Maman je me questionne sur ce que j’aimerais transmettre à ma fille.
J’aime  beaucoup la Magie de Noël que je retrouve dans le calendrier de l’avent, la musique, les illuminations, les biscuits sablés, les chocolats, les histoires au coin du feu, les décorations de la maison, les bougies, les odeurs de jacinthes de Noel, d’orange, de pomme, de cannelle…et le père Noël et ses cadeaux.


Pour moi, Noël a son sens en étant une fête de partage, d’espoir,  de plaisir et que les cadeaux sont dans un second plan.
a href='httpsfr.freepik.comvecteurs-librefond-heureux-pere-noel-rennes_1364399.htm'Designed by Freepika

J'ai mes propres souvenirs d’enfance avec le père Noël, je me souviens :

  • d’une photo où avec mes cousins/cousine nous chantions « Petit Papa Noël » pendant que le père Noël déposait les cadeaux chez ma grand-mère dans la pièce à côté.
  • des biscuits, verre de lait et carottes que nous laissions le 24 au soir devant la cheminée
  • Des photos où on me voit hurler dans les bras du  père Noel ;-)
  • d’une nuit où je suis descendue pour essayer de voir le père Noel mais il était déjà passé… et avait déposé un énorme paquet : ma maison de poupée
  •  de mes interrogations à mes parents et de ma tristesse quand j’ai compris que non çà n’existait pas.

Oui le père Noël est un beau conte et une figure incontestable de Noël.
Les enfants vont le rencontrer à l’école, au marché de Noël, dans les paroles de notre entourage.

Alors en tant que parents nous nous sommes posé la question et nous sommes en accord sur notre position, ce qui est important pour nous c’est de :

transmettre la magie du conte mais de ne pas explicitement devoir mentir,
laisser l’idée faire son chemin sans l’encourager.
Etre un parent accompagnateur, transmettre sans imposer, la subtilité se situe dans le "laisser croire" et non "faire croire".


Aujourd’hui, elle a 3 ans :

  • Nous lirons des contes du père Noël
  • Si nous le rencontrons et que notre fille veut aller le voir, nous irons mais nous ne provoquerons pas la rencontre, nous la proposerons.
  • Nous faisons confiance à son imagination, aujourd’hui elle n’a pas besoin de nous  pour créer et faire vivre des amis imaginaires, il y va de même pour le Père Noël, nous ne renforcerons pas son existence par des ancrages dans la réalité.
  • Nous utiliserons des subtilités de langage : Je ne dirais pas « C’est le père Noël qui t’a apporté des cadeaux », je dirais « Regarde sous le sapin… » et elle fera le lien elle-même
  • Nous ne l’utiliserons pas comme moyen de pression « Si tu n’es pas sage, tu n’auras pas de cadeaux… »


Et un jour, elle se posera des questions...


  • Nous utiliserons  d'abord « la botte secrète »

Dans Kaamelott, la botte secrète de Perceval consiste à répondre « c’est pas faux » quand il ne comprends pas la question ;-)
Avec les enfants la botte secrète consiste à renvoyer la question "Et toi, qu'en penses-tu?"
Cela permet d'écouter leur imaginaire et de leur laisser chercher la réponse eux mêmes.

Et puis le plus important :on s’adaptera au fur et à mesure qu’elle grandit.



Peut être qu'elle adorera la figure du Père Noël et nous ferons des files d'attente interminables pour faire des photos avec le Père Noël et inventerons des rituels magiques.
Peut être qu'elle en aura peur ou ne s'y intéressera pas plus que çà.
Elle prendra ce qu'elle a envie de prendre.


J'ai bien conscience de ressembler à une maman Grinch avec mon sapin en palettes, mes décorations en carton, mes cadeaux faits maison, mes suggestions de menu moins gargantuesques.
La magie de Noël trouve aussi son sens quand les personnes autour de table, bien que toutes différentes, se réunissent et passent un moment agréable en s'acceptant telles qu'elles sont.
Un peu naïf mais sous ce Grinch se trouve simplement une maman qui a envie de proposer un monde meilleur à son enfant.


BONUS :
Je voulais partager une belle histoire de Père Noël, je l'aime bien car cette histoire place le père Noël au milieu de personnages imaginaires (elfes, fées, trolls...), le plus important dans l'histoire c'est de faire un vœu et pas de recevoir un cadeau, il existe plusieurs père Noël vêtus de différentes manières selon les endroits du monde (C'est mon côté anti marketing Coca Cola ! )



Ce livret est une sacrée surprise car c'est un album édité par un groupe pharmaceutique en 2002, je propose quelques pages si vous souhaitez en avoir plus, n'hésitez pas à me les demander !


 










Pour aller plus loin :


Sur comment aborder le père Noël :



Sur les origines du père Noël :










N'hésitez pas à nous contacter et à partager vos idées !